Un accompagnement adapté à chaque situation en prenant appui sur un diagnostic partagé

Un appui à l’ingénierie de projet : recherche de financements, mise en œuvre, suivi, animation, coordination, évaluation

L’animation d’ateliers de sensibilisation au processus de coopération

Une facilitation de l’interconnaissance entre les mondes de la santé et de la culture

Manufacture comme un rassemblement de différents corps de métiers, physiques, moraux, collectifs… où la qualité de la relation est primordiale pour fabriquer collectivement un produit délicat et complexe façonné à la main, sur mesure. Chacun.e étant la cheville ouvrière d’un tout. Des liens comme permettant la liaison d’éléments ou de personnes entre elles. Des liens pour décloisonner, ouvrir, créer, réenchanter, élargir les points de vue et s’enrichir mutuellement.

La Manufacture Des liens en tant que tiers n’exerce pas de pouvoir de décision. Le processus de coopération repose sur l’engagement des participant.es dans une démarche d’échange et d’écoute mutuelle visant la compréhension et la facilitation des échanges. Il permet aux idées et aux connaissances de chacun.e de s’enrichir et se rencontrer. Il repose sur le principe de l’autonomie et de l’intelligence du groupe de personnes et garantit le principe que chaque personne est une ressource.

Le diagnostic comme outil de mobilisation, d’implication dans les coopérations, activateur de dynamique et de développement. Il se finalise par une feuille de route avec des pistes opérationnelles.

Débuter par une phase exploratoire de recueil données, d’identification des besoins et des ressources en partant des terrains permet de mieux savoir quels projets de coopération élaborer et comment le mener. La démarche proposée avec une dimension participative et systémique s’appuie sur des entretiens individuels et collectifs, une collecte d’information et peut être nourrie par une cartographie.

Ne vous privez pas de naviguer sur le site du Pôle Culture et Santé Nouvelle Aquitaine et tout particulièrement ici : Kezako ? Abonnez-vous à sa newsletter et découvrez la richesse et la diversité des coopérations en région.

Un vidéo qui éclaire, donne à voir et à entendre l’approche culture santé  : « Ce n’est pas rien, regards sur les interstices qui relient la santé et la culture » par Interstices, structure territoire innovation Culture et Santé en Auvergne Rhônes Alpes.

Les coopérations s’inscrivent dans une multiplicité de champs et d’approches artistiques et culturelles pour fabriquer des liens, du sensible et du partage : arts du cirque . théâtre . musique . chant . écriture . lecture à voix haute . danse . photographie . arts plastiques . sculpture . arts culinaires . conte . musée . patrimoine . arts de la rue . formes hybrides . résidences artistiques . expérimentation . urbanisme . paysagisme . Réalisation de films . chant chorale . Clowns… Et d’autres encore !

Le groupe de travail composé de sociétaires du Pôle Culture et Santé Nouvelle Aquitaine éclaire les coopérations Culture et Santé  par le prisme des droits culturels : Changeons le regard ! Une BD signée Cami.
« Avec la lunette des Droits culturels, on ne peut plus regarder le patient comme une pathologie, le soignant comme un technicien, l’artiste comme un divertisseur mais bien comme des personnes porteuses de culture, comme des ressources culturelles pour elles-mêmes et pour les autres. (…) Avec les lunettes des droits culturels, il nous est apparu essentiel de permettre le cheminement des personnes vers plus de dignité, de liberté et de capabilités ».

La Manufacture des Liens vient en appui à l’élaboration et la mise en œuvre des coopérations avec un préalable, partir du/des terrains. Elle joue un rôle de tiers et porte toute son attention à la qualité relationnelle en proposant un accompagnement à la carte.

À la confidentialité des échanges et des situations vécues, sauf accord contraire des participant.es.

À l’impartialité envers les participant.es au projet de coopération : elle veille aux conditions d'un dialogue équitable. Elle assure la liberté d'expression de chacun.

À une certaine forme de neutralité en facilitant le dialogue. Elle aide activement les participant.es à s'écouter, se parler, se comprendre, à explorer les pistes de projets ou d’actions possibles et à les construire ensemble.

À tout mettre en œuvre pour que soient réunies les conditions nécessaires au bon déroulement des coopérations.